«  Je ne peux pas rentrer dans mon pays car je risque d’y être emprisonné ou d’y être assassiné »

— Ulrich Maximilien, 33 ans, Centrafrique

« Je pense que j’ai été libéré à cause de la guerre au Mali. J’ai toujours très peur d’être renvoyé au Mali. Je n’ai plus personne là-bas »

— Tidiane, 16 ans, Mali

« Ma situation est sans espoir. La maladie que j’ai attrapé en France me détruit jour après jour et il n’y a rien que je puisse faire »

— Muhammad, 32 ans, Iran

« A cause de cette situation impossible, j’ai l’impression que ma vie est bloquée »

— Michel, 31 ans, Burundi

« J’ai été transférée dans un centre de rétention administrative pour être renvoyée au Ghana et on m’a dit que mes enfants resteraient en France. J’étais vraiment bouleversée. »

— Betty , 43 ans, Ghana